« Perle des Vosges »

Février 2021
5 jours

Voyager rend modeste. On voit mieux la place minuscule que l'on occupe dans le monde.

Gustave Flaubert.

Une grande envie d'évasion, d'ailleurs… Un désir de s'évader, de respirer un grand bol d'air frais… Un besoin de se ressourcer au plus près de la nature et de laisser derrière soi le quotidien pour partir à la découverte de l'inconnu !

Nous avons choisi de voir la vie en Vosges durant un week-end prolongé de 5 jours et de nous rendre au cœur du massif vosgien, explorer la perle des Vosges, Gérardmer…

"Troisième ville des Vosges, avec environ 9 300 habitants, Gérardmer propose une vie riche et dynamique, au cœur d'un cadre naturel exceptionnel, entre lac, forêts et montagnes."

Une région déjà visitée il y a presque 30 ans lorsque je n'étais pas plus haut que trois pommes…

Cascades, randonnées, balades en raquettes (nous y sommes allés en hiver), lacs, forêts et gastronomie locale… tout se qu'on aime !

Cela donne envie et nous avons hâte de (re)découvrir cette belle région de France !

Nous cherchons souvent à aller voir ailleurs quand nous avons tout simplement de très belles choses à notre porte ! (Oui je vous l'accorde cela fait très chauvin comme remarque 😀...).

Chaque année a lieu le Festival International du film fantastique. https://festival-gerardmer.com/2021/

Une longue tradition d’accueil : La première structure touristique de France, l’ancêtre des offices de tourisme, a été créée à Gérardmer le 23 juillet 1875. Elle se nommait le Comité des Promenades et son but était d’attirer les étrangers en faisant valoir notre pays, nos sites, nos paysages, en y créant des promenades, en rendant le parcours de nos chemins plus agréable et plus facile.

J1
après-midi

Nous arrivons directement dans le vif du sujet avec de la neige en abondance durant 1h avant d'arriver à destination...

Avec la météo des prochains jours, cela promet d'être merveilleux !

Nous avons élu refuge dans un petit 2 pièces décoré avec goût et aux couleurs de la montagne !

L'Atelier à Gérardmer

Nous profitons de notre première après-midi pour s'évader dans les rues de la ville et arpenter les abords du lac de Gérardmer. Le temps se dégage un peu et nous y voyons un peu plus loin que notre bout du nez !

J2

Lors de notre deuxième journée, nous sommes partis à l'assaut des collines vosgiennes entourant le lac de Gérardmer. Départ non loin du stade municipal de Ramberchamp pour un parcours d'environ 9kms durant entre 2h30 et 3h... La réalité fut ma fois quelque peu différente... 😀

Nous commençons par traverser quelques campings pour arriver en plein cœur de la forêt, dans des paysages d'un blanc immaculé et qui nous ravigotent les poumons ! Un moment d'évasion dont on savoure chaque instant...

Nous tombons parfois sur des Gîtes ou habitations au milieu des collines... Cela donne envie de revenir durant d'autres saisons...

Située à 867 mètres d'altitude et pas loin de 15 mètres de haut, la tour de Merelle, construite en 1964 par les Scouts de France, offre un panorama inoubliable sur le lac mais également à 360° au dessus de la cyme des sapins...

Observatoire de Merelle 

Il faut attendre parfois son tour car l'accès est limité à 4 personnes pour des raisons de sécurité, mais après avoir gravi les 85 marches de l'escalier en colimaçon, le paysage est somptueux. Attention au tournis quand vous descendez ! 😀

• • •

Après ce beau spot unique en son genre, nous reprenons la route et redescendons la colline pour rejoindre le lac. Ce fut là une grande épopée........ (Quelqu'un y a même perdu une chaussure... 😀, non, ce n'est pas nous ! Bravo à lui ou elle d'être descendu sur un seul pied !).

En hiver le sentier est extrêmement dangereux, glissant, parfois sous les eaux avec aucun autre choix que de se mouiller les pieds... escalader, passer sous des arbres écrasés au sol, jouer les équilibristes sur les rochers pour traverser rivières et cascades ou bien encore se laisser glisser sur le verglas...

Bref, une vrai promenade de santé qui nous offre tout de même de belles images à garder dans en mémoire 😀

Le parcours du combattant fini (qui nous a bien rallonger d'une heure), nous voici de retour proche du lac, en direction de notre point de départ en passant par les berges...

Avec l'arrivée plus tardive que prévue, et en raison du couvre feu à 18h, nous décidons alors d'enchaîne dans escapade du jour par la visite d'une ferme à la découverte du fameux Munster des Vosges !

Nous nous sommes rendu à la ferme des Plombes, située dans les hauteurs du lac de Longemer au sein de la commune de Xonrupt-Longemer. (petites frayeurs sur les hauteurs verglacées avec la voiture 😀... )

Visite libre de la ferme, découverte de l'étable et grande discussion avec Capucine, Jeannette, Ouille, Surimi,... les bovines locales qui nous offrent 3 excellents munster, frais, mi-affiné et un bien affiné pour le plus grand plaisir de nos papilles... Acheté directement au producteur au fin fond de sa grange...

Petit passage dans une excellente boulangerie du centre ville avec de sympathiques vendeuses, et notre repas du midi (pris à 15h30...😀) fut tout simplement et tout bonnement un régal ... Pain, dégustation de Munster et petites pâtisseries artisanales, que demande le peuple !

J3

En cette troisième journée vosgienne, nous partons pour une journée complète de randonnée découvrir 3 lacs sur les hauteurs de Xonrupt : les lacs de Longemer, Retournemer et Lispach. Nous en ferrons finalement que 2... la météo étant certes magnifique avec toute cette neige, les sentiers sont quant à eux dangereux à pratiquer...

Le départ de la boucle (un peu plus de 12kms pour 800m de dénivelé positif) commence proche du camping des Jonquilles, pour ensuite suivre le bord du lac de Longemer puis grimper ensuite vers le lacs de Retournemer par un sentier dégagé en praticable.

Nous suivons le cours d'eau de la Vologne pour arriver à la cascade de Retournemer puis au lac du même nom, situé à 775 mètres d'altitude. La Vologne est un affluent de la Moselle, s'écoulant sur près de 49,6kms, qui prend sa source dans le massif de Hohneck à plus de 1240 mètres d'altitude. Elle alimente également Gérardmer. Ce n'est pas pour rien que nous appelons le coin la vallée des Lacs 😀.

Cascade de Retournemer 

Après avoir admiré ce beau paysage, nous entamons notre grimpette vers le col de Feignes par un sentier nettement plus escarpé et beaucoup plus enneigé. De la neige jusqu'aux genoux parfois... Notre parcours initial doit nous conduire jusqu'au lac de Lispach. Seulement quelques frayeurs et de nombreuses difficultés nous font écourter la randonnée...

En effet, le sentier devient au fur et à mesure de notre avancé, de plus en plus technique, et dangereux en cette saison. Des passages sur des flancs de montagne verglacés, sur des manteaux neigeux à la limite de la stabilité et avec un chemin qui se résume parfois à un sentier de 50cm de large. Nous avançons sans trop savoir où nous mettons les pieds, à parfois escalader ou passer en dessous de colosses en bois déracinés par la lourdeur de la neige...

Vous l'aurez compris, nous avons fini au plus court notre périple. La concentration du moment ne m'a pas permis de faire beaucoup de photos des passages compliqués...

Nous comprenons que nous avions fait le bon choix quand un panneau allant vers le troisième lac nous indique que c'est fortement déconseillé 😀... au moins pas de regret ^^.


Nous finissons donc notre chemin jusqu'au parking du camping en alternant passage dangereux (avec parfois des câbles accrochés à la roche censés nous aidés mais qui sont eux mêmes détachés de la roche ...) et passage "tranquille" !

J4

Ce matin, un soleil perçant à l'orée des montagnes, titillant la cyme des sapins vient faire son apparition. Une journée formidable par les couleurs qu'elle nous a offerte et les panoramas exceptionnels et inoubliables...

Le jeudi matin, c'est jour de marché à Gérardmer. Nous profitons alors de cette belle matinée ensoleillée pour y faire un tour et découvrir des producteurs locaux. Nous faisons le plein de fromage (et oui encore...! nous adorons cela 😀), et nous prenons également l'une des grandes spécialités de la région, les bonbons des Vosges, auprès de la Confiserie Des Hautes Vosges. Depuis 1986, ils nous proposent plus de 35 sortes de bonbons aux arômes naturels et de fabrication artisanale, de la cuisson au chaudron en cuivre jusqu'à l'emballage. La boutique et l'atelier sont situés à Plainfaing.

Nous agrémentons le tout avec deux bouteilles de vin eux aussi de la région. Il n'y a que deux types de cépages dans le coin, nous prenons donc les deux ! 😀

C'est en 1999 que naît la coopérative des producteurs réunis des Coteaux du Montfort. Située à La Neuveville-sous-Monfort, la coopérative vinicole est soutenue par la commune pour faire perdurer le savoir-faire artisanal de ce patrimoine pour qu'il ne tombe pas dans l'oubli. Au début composé d'une dizaine de vignerons, c'est aujourd'hui 34 producteurs qui sont impliqués dans les coteaux du Monfort et participent au dévelopement économique du village. Ce vignoble vosgien, qui s'étend sur maintenant cinq hectares, est situé entre Vittel et Mirecourt. Exposé plein sud, à 400m d'altitude, et bénéficiant d'un sol argileux, le domaine de la coopérative est propice à la production de vin rouge. Seul du compost est utilisé dans les vignes, aucun engrais chimique, pour une culture saine et raisonnée. C'est avec des techniques artisanales que ces producteurs, présidés par Gilles Cousot, élaborent leur célèbre vin bleu, à la robe rouge si foncée qu'elle tire vers le bleu. Ayant obtenu l'appellation "Vosges Terroir", le vin bleu est réalisé avec les méthodes d'autrefois pour respecter ses cépages traditionnels d'origine. La coopérative produit également du vin rouge fruité.

Source : Les fous de Terroirs

Nous partons alors en direction de notre dernière randonnée de notre séjour vers le secteur des Bas-Rupt, départ de nombreux sentiers de ski de fond et de circuits en raquette. Le temps est vraiment idéal, aucun nuage à l'horizon !

Notre parcours débute donc au pied de la rampe de saut à ski (impressionnant à voir cela dit en passant), pour se diriger vers les Roches Bioquets et le Grouvelin. Une boucle d'environ 9kms qui traverse forêt, lisière de montagne et qui se mêle parfois aux pistes de ski.

Nous commençons notre marche vers la Croix Claudé, située à 1031 mètres d'altitude.


Nous reprenons notre chemin en arrivant sur le secteur des Roches Bioquets, qui nous offre un magnifique panorama !!

Nous arrivons ensuite à l'auberge de Grouvelin, sur les pistes les plus hautes du domaine de Gérardmer. Les remontées mécaniques sont à l'arrêt, aucun skieur alpin,... le paysage est beau mais trop calme pour la pleine saison d'hiver. Une seule envie, prendre des skis et dévaler les pistes...

Nous redescendons vers notre point de départ en prenant le sentier pour raquette pour finir notre belle randonnée.

Des parcours beaucoup plus animés que nous précédentes escapades, avec beaucoup de skieurs de fonds et de "raquetteurs" 😀. Avec les folies où nous avions été les jours précédents, le parcours fut dans son ensemble assez "facile" !

Une dernière matinée à profiter du soleil et des beaux paysages hivernaux de Gérardmer.

Nous y reviendrons dans d'autres saisons, où nous redécouvrirons à coup sûr des paysages tout aussi magnifique. Les champs et montagnes doivent être sublime au printemps fleuri 😀

Nos randonnées seront à coup sûr moins "dangereuses" et plus facile que dans 40 cm de neige !

Nous avons vu la vie en Vosges durant 5 jours et nous avons vécu un dépaysement total.

Toutes bonnes choses ont (malheureusement) une fin ...

A bientôt pour de nouvelles aventures, découvertes, nouveaux paysages ou lieux insolites !!!