Barbizon, le village des peintres

Quand Art et Nature se rencontrent ... Prenons la route sur les pas des peintres paysagistes du XIX ème siècle et découvrons la magie de ce village.
Janvier 2017
1 jour
1

« Songe à Barbizon ! Cette histoire est sublime »

Vincent Van Gogh

Un peu de Photoshop pour sublimer cette Grand Rue, artère principale du village. Très agréable de s'y promener.

La véritable histoire du village de Barbizon commence au milieu du XIXe siècle.

Au fil des années, ce hameau de bûcherons et de carriers sans grande prétention voit arriver plusieurs personnages énigmatiques qui écrivirent alors la renommée que connait aujourd'hui Barbizon.

Des artistes peintres en quête de liberté d'expression vont imposer un nouveau style artistique en utilisant la nature et le paysage comme support et motif majeur de leurs nouvelles œuvres d'arts. A cette époque, en France, les paysages sont utilisés principalement en toile de fond au tableau. Inspirés par les artistes anglais comme J. Constable, R.P. Bonington ou encore J.M.W. Turner, deux peintres français célèbres, J.F. Millet et T. Rousseau, (accompagné de J.B.C. Corot et de C.F. Daubigny) découvrent le village de Barbizon et fondent alors l'école de Barbizon.

Durant près d'un demi-siècle, de nombreux peintres de plusieurs nationalités viennent à Barbizon pour apprendre, découvrir, créer...

La renommé du village n'est pas seulement liée à cette école des peintres mais également à un célèbre couple de Barbizon, les Ganne, qui offrirent un toit à tous ces artistes de passage. En 1834, le couple achéte une grande maison située dans la Grande Rue, qui devient alors la légendaire Auberge Ganne. Au XIXe siècle, les artistes boivent, chantent, peignent et refont le monde dans cette demeure qui devient en 1995 le musée départemental de l'École de Barbizon.

Auberge Ganne avant la restauration
Auberge Ganne avant la restauration
J'ai trouvé une photo avant la restauration en 1976. 

Les peintres confrontés leurs études de la journée, faites en nature au beau milieu de la forêt de Fontainebleau, autour de bonnes tables. Lors de la restauration de l'auberge, on retrouve ces études directement dessinés sur les murs et sur les meubles... Dans le village on appelle cela les peint' à Ganne.

Lors de notre balade, nous n'avons pas visiter le musée. L'occasion pour nous d'y retourner une autre fois et de visiter galeries d'arts, ateliers et autres musées du village.

• • •

Le point de départ de notre randonnée se situe au niveau de l'Office de Tourisme du village. Un grand parking juste en face pour déposer la voiture, et nous voilà partis à la découverte de Barbizon et de son histoire...

Dans la Grande Rue à la découverte des mosaïques ainsi que des maisons où vécurent tous ces artistes, nous prenons la direction de la forêt pour notre balade nature, peut être trouverons nous l'inspiration artistique en ce lieu...

Maison et Atelier de Jean-François Millet
Lisière de forêt - Narcisse Diaz de la Pena (1807-1876)
Moutons au pâturage - Charles Jacque - (1813-1894)

Au bout de la Grande Rue, nous arrivons à la dernière grande mosaïque avant d'entamer la marche forestière 😀.

La mare aux chênes - Jules Dupré (1811-1889)

La balade est vraiment faite pour la famille et il n'y a aucune difficulté particulière. Il faut compter deux bonnes heures sans se presser et voir un peu plus si vous flânez dans le village en écoutant les audioguides gratuits, disponibles sur le site de l'office du tourisme. Le parcours est très bien indiqué au départ du parking, et une fois arrivé en bordure de forêt, il suffit de suivre le balisage jaune.

Il existe cependant plusieurs variantes ou sentiers différents pour les grands randonneurs 😉. Il y en a pour tous les goûts ! Y compris pour les fans du VTT 😀.

Nous apercevons de belles demeures à la sortie du village, avant de s'engouffrer dans les abysses de la forêt de Fontainebleau...

• • •
• • •

Après quelques minutes de marche, et réchauffé par les rayons du soleil perçant à travers la forêt, nous commençons à apercevoir les formations de roches. Dame nature est elle aussi, comme les peintres de Barbizon, une artiste avec un très jolie coup de pinceau. Elle nous offre des tableaux magnifiques et nous comprenons l'intérêt qu'avaient ces personnages, venues de loin parfois, pour contempler pendant des heures entières et retranscrire sur leurs toiles les plus beaux paysages...

Et parfois, pour le plus grand bonheur des petits et des grands, le travail de l'érosion ainsi que l'artiste qu'est le Temps, nous offrent des sculptures de roches dont le célèbre éléphant de Barbizon...

Sur notre chemin, comme nous l'avions noté au départ de la randonnée, d'autres curiosité sont à découvrir dans cette forêt. Le vieux chêne Sully ou encore Charlemagne, le tableau de J.B.C Corot, qui d'ailleurs n'était pas là lors de notre passage, seulement le chevalet, ou bien le médaillon de Rousseau et Millet...

Des travaux forestiers étaient en cours lors de notre passage à Barbizon pour notre plus grand bonheur, car une odeur enivrante de bois fraîchement coupé nous a envahit les poumons ! Que du bonheur 😀. La poussière de bois dans les yeux un peu moins réjouissante ... 😉

• • •
Une fois encore, un peu de retouche très légère pour sublimer ce magnifique paysage ! 

Avant de retrouver les pavés de la Grande Rue, nous laissons derrière nous ce bel écrin de nature inoffensive où règne cette atmosphère si particulière d'une forêt...

“Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt.”

Jules Renard

De retour au village, nous sommes accueillis par une jolie dame et son chien. Plusieurs sculptures sont à vendre visiblement. Mon camel-bag étant un peu léger pour mettre la statue nous continuons notre chemin 😛😉...

Nous regardons encore quelques tableaux, les maisons où vécurent ces artistes venus chercher l'inspiration à Barbizon ou bien encore des hôtels et demeures anciennes qui font le charmes du village.

La vitrine de la boucherie est plutôt jolie, et cela donne envie d'aller s'acheter un morceau de viande. Malheureusement, la photo ne retranscrit pas tellement à mon goût l'effet que nous avons eu en voyant la devanture...

• • •

Pour finir ce récit, voici une photo d'une fontaine gelée que nous croisons sur la route du retour.

Merci pour votre lecture.

Votre circuit individuel en France, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires